You are currently viewing Paradoxe Inévitable …

Paradoxe Inévitable …

  • Auteur/autrice de la publication :

– « Pourquoi pratiquer ? », – « Pourquoi je devrais pratiquer ? »,
– « Que va m’apporter la pratique ? »

Cette façon de se poser la question, tout comme nous nous demanderions ce que va nous apporter tel nouveau produit de régime ou telle nouvelle paire de chaussures, n’est pas la bonne façon.

L’envie, l’attente ou encore la projection dans la réussite de notre pratique, le but que nous nous fixons ou le besoin que nous cherchons à combler, tout cela est précisément ce que la pratique cherche à apaiser, ce que l’entraînement veut éliminer.

L’attente de « gagner » quelque chose, d’acquérir ou d’aboutir à quelque chose va amener une déception inévitable : ce que donne la pratique n’est jamais ce que nous attendons.

La pratique cherche à nous libérer du besoin d’acquérir ou de gagner, l’entrainement veut nous faire toucher une perception du réel qui nous dégage de nos faux besoins.

La pratique va nous procurer la seule vraie paix possible, la seule vraie voie vers le bonheur : la Voie va nous offrir la possibilité d’être heureux par nous-mêmes, une joie qui vient de l’intérieur et non de l’extérieur.

Cette réalisation, qui vient de l’intérieur, ne peut trouver de satisfaction dans une projection externe, dans une attente dans le temps ou dans un changement dans le monde : c’est par notre changement intérieur que la perception du Monde change, que la vie devient simple et sans soucis.

C’est la seule et vraie liberté, c’est le seul et vrai bonheur.

Cet équilibre qui conduit à la liberté et à la perception de la réalité, ce chemin est interne et indépendant de nos désirs.

Les désirs de réussir dans notre voie et les envies de bien faire, les faux choix qui nous conduisent à désirer des états ou tout ce qui nous construit des attentes malades, tout ce fatras nous propulse dans le monde externe et nous éloigne de notre bien-être interne.

La pratique nous permet d’arrêter de désirer d’être un bon pratiquant, l’enseignement nous construit et nous fait abandonner nos idées de succès pour nous réaliser profondément.

Ce qui est difficile, c’est qu’en lisant ces lignes vous vous dites : « je comprends »… pourtant, c’est sûrement plus compliqué que ça !

Personne ne veut souffrir vraiment, personne ne veut être l’esclave de son mental et vraiment personne ne souhaite dépendre de ses désirs et en subir les frustrations…

Notre nature profonde est paisible et joyeuse, c’est ce que nous avons accumulé par dessus qui nous pose problème et c’est avec ces déséquilibres que nous souhaitons accéder à notre bonheur : notre vision de la réalisation est construite par un esprit conçu et éloigné de la réalité.

Notre pratique nous libère si nous lâchons prise par rapport à bon nombre de préjugés et seul le temps nous donnera cette chance : suivons les chemins de notre Voie personnelle et tout s’éclaircira doucement.

Il n’y a pas de voie rapide, il n’y a pas de raccourcis, mais il y a des voies complètes et des enseignants compétents.

« Pourquoi pratiquer ?
– Pour se libérer de l’envie de se réaliser, uniquement parce qu’on a confiance dans sa Voie. »