You are currently viewing L’Importance du Réel dans l’Immoralité du Mondain

L’Importance du Réel dans l’Immoralité du Mondain

  • Auteur/autrice de la publication :
La pratique représente la recherche de soi, dans le monde, en relation avec les autres.
 
Qu’elle soit religieuse, mystique, philosophique ou athée, la démarche d’introspection, d’observation et d’interaction repose sur un travail sur soi.
 
Dans l’observation de soi en action, dans son quotidien, il est possible d’améliorer sa démarche chaque jour.
 
Il est trop rare de se questionner sur la valeur et l’importance de ce type d’enseignement et de recherche.
 
La pratique dont nous parlons ici est une Voie de vie, adaptée à l’être humain d’hier comme d’aujourd’hui, une Voie qui permet de trouver sa place dans le monde en vivant le plus proche possible de l’idéal que l’on a de soi.
 
Cette démarche consciente doit être quotidienne, c’est même une recherche de chaque instant.
 
De nombreuses personnes trouvent cela fastidieux, oppressant, de devoir pratiquer chaque jour, ils veulent plus de liberté et de souplesse.
 
Ils veulent pouvoir faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent, sans pression.
 
Ces pratiquants « libres » sont souvent ceux qui se plaignent de la Voie, ceux qui critiquent l’efficacité de la tradition, comme l’ignorant avec un objet de technologie qui le dépasse.
 
Et il y a ceux qui travaillent et qui se taisent, ceux qui font : ils ne se plaignent pas, ils pratiquent.
 
Le sacré que vous donnez à la pratique, l’importance que vous accordez, 
c’est la source de ce que vous allez récolter.
 
Plus vous traitez cette recherche avec discipline et sérieux, plus vous aurez un rendu profond. Il faut être honnête, vous n’aurez que ce que vous y mettez.
 
Dans le cas ou vous êtes engagés dans une voie qui ne vous correspond pas, dans une tradition qui n’est pas ce que vous désirez, soyez forts :
 
ARRETEZ TOUT, ARRETEZ VOUS !
 
Si vous n’êtes pas vraiment honnêtes avec vous-mêmes et avec vos choix de pratique, que croyez-vous que cette voie va vous offrir ?
 
Il faut aussi voir que vous ne devez pas regarder l’enseignant comme l’exemple de la pratique, il n’est que le vecteur de celle-ci : plus il pratique lui- même, plus vous voyez la Voie a travers lui.
 
L’expérience du professeur ne le concerne que lui, ses expériences sont les siennes et les copier ne sera d’aucune utilité pour vous.
 
Votre recherche est sur vous, sur la découverte profonde de votre réalité et de l’observation de votre vie : que croyez-vous découvrir en singeant et en prétendant ?
 
Soyez dans une recherche personnelle engagée et sincère, avec les autres membres de votre groupe, vous pouvez progresser sans vous soucier des autres et sans vous comparer.
 
La discipline que vous mettez dans la retenue des jugements, dans l’engagement personnel et dans la gestion des priorités de votre vie vont vous donner le résultat que vous aller obtenir de votre Voie.
 
Evidemment c’est difficile, bien sur c’est pas facile et heureusement que cela présente un véritable effort : que croyez-vous acquérir sans effort?
 
Qu’est-ce qui résulte de rien ?… Pas grand chose !
 
Dans ce temps de changements et de bouleversements, dans cette époque de questionnements et de remise en cause des valeurs, seul le retour sur soi et l’interaction saine avec l’autre peut amener un bonheur durable.
 
Vous savez ce qui ne va pas, vous pouvez essayer de vous mentir, mais vous savez.
 
Clarifions notre attitude, rectifions nos actions, acceptons d’être responsables de nos actes et allons vers une Voie qui change notre vie.
 
Encore une fois, si nous prétendons, nous singeons ou nous mentons, la pratique ne sera que frustrations et temps perdu.
 
Cette recherche de la compréhension de soi, des autres et du monde est une tendance naturelle de notre nature, une volonté d’aller plus loin pour une conscience de vivre vivifiante.
 
Encore une fois : vous aurez de votre pratique ce que vous y mettez, vous changerez en fonction de vos efforts, il n’y a pas de magie pour le flémard, pas de transformation pour le touriste.
 
Choisissez, mais appliquez vos choix : il n’est pas de bon ton de se plaindre si nous sommes à l’origine du manque, de nos maux.
 
Il y a quelque chose de Transcendant dans la pratique, 
elle peut profondément changer qui on est et comment on vit sa vie, 
mais il faut lui faire une place de choix.
 
C’est comme un déménageur à qui on ne laisse pas d’espace pour travailler ou à qui on n’autorise pas l’accès à toutes les pièces : il ne pourra nettoyer et vider que ce qu’il aura de disponible.
 
L’engagement dans une voie est un choix, mais aussi une chance : les pratiques sérieuses sont rares.
 
Si vous êtes dans une recherche personnelle, pour vous connaitre et vous permettre de mieux interagir avec les autres et le monde, êtes-vous conscients de l’importance de cette démarche ?
 
Dans ce Monde troublé, il est temps de réaliser l’importance que l’on veut bien donner à sa Voie, à sa vie, pas par la recherche ponctuelle de plaisirs éphémères, mais par la tentative de vivre mieux en construisant un monde meilleur.
 
En revanche, il est possible de ne rien faire et de se laisser mener par le mondain, de rechercher le brillant, sans aller plus loin… 
 
mais après il faut accepter ce que la vie nous renvoie.