You are currently viewing Les beaux jours

Les beaux jours

  • Auteur/autrice de la publication :

Pour ceux qui ont une pratique régulière, parfois vraiment importante, ancrée dans leur quotidien, vous devez savoir aujourd’hui que vous êtes responsables de beaucoup plus que ce que vous pensez.

Il est difficile de savoir de quoi sera fait notre vie, nos voyages et notre évolution dans nos professions… Vous ne pouvez pas vraiment dire ce que vous ferez dans 10 ou 20 ans.

Si vous portez une tradition avec vous, dont vous avez une expérience directe par votre pratique personnelle et une compréhension par votre étude et vos échanges avec vos «collègues» de pratique, vous pouvez être le vecteur à un moment ou à un autre d’une branche de votre tradition.

Pour faire simple, il est important de pratiquer avant tout pour résoudre ce que l’on veut clarifier, mais on devient aussi responsable du mode d’emploi, de la technique, de la tradition qui propose tout ça.

Il est important de comprendre la chance que nous avons en ayant ce fardeau, et je ne vais pas exagérer du tout mais nous portons avec nous un morceau du puzzle qui construit le monde de demain. Nous avons en nous et disponible pour les autres un jour, un outil pour l’évolution de l’être humain et sa libération.

Que ce morceau de puzzle soit utilisé ou pas pour le moment, nous sommes dans un mouvement actif dans la construction de la conscience humaine… C’est pas mieux qu’un PEL ou des actions ça ! Ce n’est pas une exagération et cela fut prouvé dans l’histoire de notre lignée : des informations ont parfois survécu par des vecteurs improbables et étrangers à la planification initiale.

Il est important de se rendre compte de son importance et de l’importance de nos actions : quand vous donner un livre qui parle de la Voie, quand vous en parlez bien ou mal, quand vous faites ce que vous faites, vous avez une influence directe sur votre monde qui est aussi le mien !

Il n’y a pas d’accident, nous sommes responsable de ce que nous faisons et nous sommes acteurs de notre vie…ou nous devons le devenir rapidement (voir le texte imbéciles heureux).

Acceptons la responsabilité que nous portons dans le monde, engageons nous encore plus dans une action locale et globale, partageons cette recherche profonde qui construit la conscience humaine et arrêtons de croire que ce sont les autres qui portent cette responsabilité.

Voilà pour réchauffer votre été.