You are currently viewing La plus Grande Ruse du Diable….

La plus Grande Ruse du Diable….

  • Auteur/autrice de la publication :



Il existe un danger dans la pratique, un phénomène normal, mais source de perte de temps. Si notre Voie nous permet de développer notre corps, notre esprit et la circulation générale, elle développe aussi l’Ego. Ce gonflement de notre Ego va poser plusieurs soucis, voire nous arrêter dans notre évolution.


Le pire qu’il puisse arriver, c’est de croire que nous avons compris, de sentir que nous sommes arrivés. Par définition, cette Voie est un voyage sans fin, une évolution sans limite.


Il se peut que dans la perception d’une force grandissante, on se transforme en idiot menaçant ; comme il est possible que dans la compréhension mineure de quelque vérité de la pratique, on se métamorphose en moulin à paroles présomptueux.


La Voie est une école de vie qui permet de mieux échanger avec l’autre, d’aller vers une vie joyeuse et de bénéficier d’un sens profond des changements du Monde… ce n’est pas une « manufacture à débiles pompeux ».


Vous, pratiquants impliqués, ne laissez pas votre ego vous emporter vers le coté sombre de la Voie, ne laissez pas votre mental vous tirer vers les bassesses triviales de la vanité, résistez à la « bêtise crasse » qui a déjà nombre de défenseurs reconnus.


Il est possible de se sentir vraiment différent grâce à la pratique, cette différence n’est pas toujours un aboutissement… c’est un passage. Ces passages successifs vont vous amener vers une connaissance plus claire de vous-mêmes. Ce processus n’est pas du goût de votre mental, de votre ego ; cela menace directement vos personnages et vos mensonges mondains.


La meilleure défense est de vous faire croire que vous êtes arrivés, que la Voie n’a plus de secrets pour vous, que vous vous approchez de l’accomplissement…


Bonne nouvelle : l’accomplissement total n’existe pas !!


Nous sommes bien souvent dans nos soucis mondains et seulement parfois dans des moments de conscience partielle, mais il nous arrive de goûter, grâce à la pratique, à des moments d’union et de totalité. L’accomplissement est un état où ces proportions sont inversées, c’est-à-dire que l’on fonctionne toujours avec un reste du « bêta » que nous étions un jour.


Plus votre pratique s’installe, plus vous devenez fort, plus il est important d’être conscient de l’importance de la relation aux autres. C’est dans la relation au monde que vous exprimerez votre capacité à la Voie dans la vie, pas dans votre tête ni dans votre cave.


Il est important dans le quotidien de profiter des bienfaits de la Voie pour ne pas laisser les «codindes» vous embêter. Cependant, il n’est pas indispensable de se montrer dédaigneux, pompeux ou imbu de soi-même.


Nous pratiquons une Voie dans la vie, un enseignement pratique qui permet de mieux profiter des changements du Monde, avec les autres. Sans rentrer dans une recherche de mondanités superflues, la relation aux autres est un examen de la qualité de notre évolution.


Dans cette période de printemps, dans cette énergie forte et souvent mal contrôlée, il est plus facile de voir nos comportements déplacés, vaniteux et pédants.


Cette colère, frustration, que nous pouvons ressentir envers tous et toutes, cette sensation de supériorité ou cette différence, tous ces phénomènes liés à notre personnage de «nous le pratiquant (ou la pratiquante)», tout cela s’appuie sur nos faiblesses et notre Peur.


Dans cet état de gonflement aigu de l’ego, rien ne peut évoluer, rien ne peut se développer. On peut rester plusieurs années dans cet état, mais on peut aussi décider que l’on a raison une bonne fois pour toutes… il n’est alors plus possible de progresser.


Il est souvent très difficile de savoir où on en est, de se regarder sans préjugés, en revanche tous les autres autour de vous sont au courant. Dans la Voie, c’est le travail du professeur, encore faut il lui parler…


«La plus grande ruse du diable est de nous faire croire qu’il n’existe pas» disait Baudelaire, ne nous laissons pas avoir par le coté sombre de notre mental.


Pratiquez dans une ouverture et une détente exemplaires, observez votre rapport aux autres, les personnages et les mensonges qui se colportent, les émotions projetées vers un monde souvent innocent. N’acceptez plus de vous laisser dominer par un ego jaloux et un mental peureux, réagissez et acceptez la longue route qui ne va nulle part…



«La Voie se pratique sur un Cycle (de jing) pour être comprise,

Elle se raffine sur le cycle suivant pour être intégrée,

Le troisième cycle permet de maîtriser sa destinée,

Enfin, disparu, il est possible de vivre.»


Voilà.