You are currently viewing Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple

  • Auteur/autrice de la publication :
Prévert avait raison.
 
La voie spirituelle n’a qu’une seule finalité: trouver le vrai Bonheur dans la découverte de notre nature et en accord avec notre monde. Le bonheur ne peut venir que de l’intérieur, de ces vides remplis par une continuelle et complète introspection.
 
Nous devons étudier chaque aspect de notre nature, regarder avec précision nos fonctionnements, poser avec fermeté nos valeurs et s’engager dans notre monde pour l’emporter dans notre évolution.
 
Le travail de notre corps, pour qu’il nous soutienne durant notre vie, cherche à nous renforcer, à nous enraciner dans le monde et à nous permettre une vie simple et fluide.
 
Le travail de notre souffle nous permet d’acquérir plus de vitalité pour vivre bien et être disponible à notre vie et aux gens qui la remplissent.
 
Le travail énergétique nous donne la possibilité d’échanger avec notre univers, de réaliser un échange avec chaque souffle avec les forces de notre monde.
 
Le travail émotionnel nous donne une stabilité qui nous rend disponible à notre vie et aux autres, une stabilité qui nous permet d’apaiser les tensions de notre quotidien.
 
Le travail de l’esprit est une voie royale de la spiritualité, un enseignement qui nous apprend les fonctionnements de notre ego et de notre mental, une porte possible vers « celui que l’on est vraiment ».
 
L’ensemble de ce travail, de cette Voie, est là uniquement pour nous rendre « l’être humain idéal que nous pouvons être ». Nous rapprocher de cet idéal, le travail de développement et d’évolution, nous apporte ce vrai bonheur, cette joie profonde qui est inhérent à notre Vraie Nature.
 
Nous vivons une époque extraordinaire où pour la première fois depuis le début de l’humanité, toutes les traditions et tous les enseignements spirituels sont à notre disposition: nous nous devons de faire honneur à cette chance par notre recherche personnelle et nos efforts pour devenir des êtres humains accomplis.
 
Tout le monde peut voir qu’aujourd’hui nous ne pouvons plus ignorer notre besoin de spiritualité, même si celui ci réside dans une philosophie de vie ou une morale civile. La religion est un choix, nous pouvons choisir la manière de célébrer et de rendre grâce à la vie, mais nous devons réaliser que nous ne pouvons ignorer l’aspect spirituel qui est en nous.
 
Le bonheur est à notre portée et rien ne nous empêche de l’atteindre, mais pour cela il nous faut faire des efforts.
 
Cette recherche nous permet un comportement adéquat avec les gens autour de nous, avec notre famille et nous donne la possibilité de faire de vrais choix dans notre vie : cette recherche peut encore être un chemin de philosophie ou de morale, mais nous devons prendre ce chemin. Voltaire nous disait aussi « il est poli d’être gai »…et c’est une réalité pour le monde qui nous entoure : notre joie façonne un monde paisible et agréable, alors que les plaintes et la ‘chouine’ pourri notre univers.
 
Allons ensemble vers un monde où l’évolution personnelle, individuelle, est le moule d’un changements global et profond: nous sommes responsable de ce monde et de ce qui s’y passe, nous devons tous participer.
 
La Voie est un plan précis de ce qu’il faut faire, dans l’action et la réalité, après avoir choisit son niveau de participation. Allez vers une Voie, une tradition philosophique ou une spiritualité, cherchez et trouvez, ne laissez pas filer votre vie. Pour ceux qui sont déjà dans cette démarche, il est temps de faire plus, de savoir faire des choix et de s’occuper de ce qui se passe autour de soi.
 
Nous devons essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour aider le monde, pour donner cet exemple qui change tout.